Un grand maître de la Tradition : Dogen
Au tout début du XIIIème siècle, au Japon, apparut Dogen. Faute de trouver dans son pays la satisfaction de ses aspirations spirituelles, Dogen se rendit en Chine à l'âge de 23 ans.
Il y devint disciple de Maître Nyojo auprès de qui il trouva à son tour l'éveil.
A son retour au Japon, lorsqu'on l'interrogea sur son expérience, sa réponse étonna grandement : "Je suis revenu les mains vides", dit-il. "J'ai pleinement réalisé que les yeux sont horizontaux et le nez vertical". Il signifiait par là à l'assistance que l'essentiel ne se trouve pas dans des idées que l'on peut s'approprier mais dans l'expérience vécue du retour à sa nature profonde.